Les Dits du Lundi - Les Journées POËT POËT

Les Dits du Lundi - Les Journées POËT POËT
  • Lecture
  • Tout public
  • Le

L'Entre-Pont

Pour cette 13è édition, Les Journées Poët Poët et la compagnie Le Grain de Sable vous proposent une soirée exceptionnelle en France en ouverture de festival !
> 19h30 - La lecture sera suivie d’un repas convivial avec les poètes et l’équipe du festival
> Entrée : participation libre
> Repas sur réservation (10 €) au 06 20 72 37 27

SOIREE INAUGURATOIRE
LECTURES CROISEES

Avec la présence exceptionnelle en France de AYA MANSOUR, poète irakienne

Accompagnée de SOUAD LABBIZE, traductrice et poète LES EDITIONS DES LISIERES

Suivi d'une performance musicale de Danielle BONITO SALES

Lectures : 
Aya Mansour avec son ouvrage « seule elle chante » aux éditions des Lisieres 
Performance vocale de Danielle bonito à partir de ses poèmes  

------------------------------------------------

AYA MANSOUR

Née en 1992, Aya Mansour vit à Bagdad. Diplômée des sciences de l’éducation, elle est poète et journaliste. Activiste démocrate et féministe très suivie sur les réseaux sociaux, ses deux recueils de poèmes (غابة اصابع (Une forêt de doigts), ASP, 2014 et وحدها تغني (Seule elle chante), Dar Sutour, 2017) ont atteint les premières places des succès de librairies pour la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA).

Aya Mansour est régulièrement invitée sur des festivals, des émissions au Moyen-Orient et au Maghreb pour lire ses poèmes. Ses textes ont dernièrement été mis en scène par Modjgan Hashemian en co-production avec l’Institut d’Art Contemporain de Bagdad, l’Académie des Arts et le Goethe Institut à Berlin. Lecture-performance dansée, In-visible, qui traite des expériences des femmes en détention dans la société irakienne et dans une prison berlinoise, a été jouée pour la première fois en octobre 2016 à Berlin.

« J’écris depuis l’enfance pour évacuer de ma tête vers le poème les cadavres, les larmes et les paysages de désolation. L’écriture est ma tentative pour sauver les morts, les ressusciter. »

SOUAD LABBIZE, traductrice et poète

Souad Labbize a vécu à Alger et à Tunis avant de s’établir à Toulouse. Poète et traductrice, elle a également publié un roman, J’aurais voulu être un escargot, paru en 2011 chez Séguier et réédité chez Az’art atelier. En 2017, elle a également publié trois recueils de poésie, Brouillons amoureux aux éditions des Lisières, Une échelle de poche pour atteindre le ciel chez Al Manar et Je rends grâce à l’@ chez les Écrits 9, ces deux derniers avec la complicité du peintre Ali Silem. Elle a également participé à plusieurs anthologies chez Bruno Doucey, la Maison de la Poésie Rhône-Alpes, etc. En 2018, ses traductions paraitront aux éditions Lanskine, Bruno Doucey, à la Maison de la Poésie Rhône-Alpes et en mars aux Lisières pour ses traductions des poètes irakiens Aya Mansour (Seule elle chante) et Ali Thareb (Un homme avec une mouche dans la bouche).

LES EDITIONS DES LISIERES

Les éditions des Lisières abritent des voie/x poétiques.

Les liens de l’humain avec la nature, avec l’espace qu’il habite, mais aussi bien sûr les liens inter-humains et la façon qu’ont des voie/x singulières et d’horizons divers de répondre à la question « Comment habiter le monde en poète ? », voici ce qui inspire et anime les Lisières...

Avec le souci d’un travail convivial et cohérent, nous apportons un soin particulier à nos livres : couvertures imprimées aux plombs mobiles dans l’atelier de Pierre Mréjen et souvent illustrées d’une linogravure originale.

Le papier est choisi méticuleusement. Pour l’impression et le façonnage, nous privilégions le travail d’imprimeurs et façonniers le plus locaux possible.

 

« Rares sont les poètes irakiens traduits aujourd’hui en France, d’autant plus rares les poètes irakiennes. Ils sont pourtant les voix vives et bien vivantes d’un pays qui ne compte plus ses morts ni ses guerres. A la fois acteurs et témoins de ce chaos, ils tentent de toutes leurs forces par leur art, par leurs mots, de construire dans ce monde en ruines, d’habiter en poète. Au-delà de tous discours officiels ou médiatiques, il nous a paru – à Souad Labbize, la traductrice et à moi-même – important de donner à lire et à entendre la voix de cette génération opposée à tous les fondamentalismes, génération certes sacrifiée mais en pleine résilience. L’idée aujourd’hui est de permettre une rencontre entre ces jeunes poètes irakiens et le public français. » Maud Leroy, Responsable éditoriale

  • Compagnie :
    La compagnie Une petite voix m'a dit / Sabine Venaruzzo
  • Mise en scène :

Avec la présence exceptionnelle en France de AYA MANSOUR, poète irakienne

Accompagnée de SOUAD LABBIZE, traductrice et poète LES EDITIONS DES LISIERES

Suivi d'une performance musicale de Danielle BONITO SALES

Production : professionnelle (3-1069661)

Durée : 2h

Tarif : Participation libre (+adhésion annuelle de 2€ à l'Entre-Pont)

Adresse :
89 Route de Turin, 06300 Nice
Voir une carte